Le jeûne des six jours de Shawwal– Faraz Rabbani

Au Nom d’Allah, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux,

Le Messager d’Allah (que la paix et les bénédictions soient sur lui) a dit, ‘’Jeûner le mois de Ramadan et faire suivre celui-ci avec les six jours de Shawwal est comme jeûner continuellement. ‘’ [Mouslim, sur l’autorité d’Abou Ayyoub (qu’Allah soit satisfait de lui)].

Puisque la récompense des actions est multipliée (au moins) par dix fois, alors jeûner le Ramadan est comme jeûner 300 jours, et jeûner les six jours de Shawwal est comme jeûner 60 jours. Le Prophète (qu’Allah le bénisse et lui accorde la paix) lui-même a donné cette explication : ‘’Jeûner le Ramadan est comme jeûner dix mois, et jeûner les six jours [de Shawwal] est comme jeûner deux mois. Qui est comme jeûner une année entière.’’ [Ahmad et Nasa’i]

1. Recommandation religieuse. Basés sur la portée extérieure de ce hadith, la majorité des savants-incluant Imam Shafi`i, Imam Ahmad, et Imam Abou Hanifa, considèrent que c’est une sounna recommandée de jeûner les six jours de Shawwal. Il y a des narrations d’Abou Hanifa indiquant que c’est déconseillé, mais ceux-ci sous-entendent de considérer qu’il est un devoir de jeûner ces jours. [Nawawi, Majmu` ; Ibn Qudama, Mughni ; Ibn al-Humam/Marghinani, Fath al-Qadir `ala al-Hidaya ; Ibn Abidin, Radd al-Muhtar]

2. A la suite ou pas ? Certaines écoles considèrent qu’il est recommandé de jeûner ces jours à la suite de l’Aïd al-Fitr, incluant l’Imam Shafi`i. Ils se sont basés sur un hadith rapporté par Tabarani et d’autres dans lequel le Prophète (qu’Allah le bénisse et lui accorde la paix) aurait dit, ‘’ Jeûner six jours consécutif après l’Aïd al-Fitr est comme jeûner une année entière.’’
Les autres écoles, dont les Hanbalites et les Hanafites considèrent que jeûner directement ou non-car ils jugent le hadith précédent comme étant excessivement faible.

Par ailleurs, ils avertissent qu’il ne faut pas les repousser de telle sorte que l’on pourrait manquer la grande récompense du jeûne des six jours. Il est aussi considéré qu’éviter les divergences est religieusement recommandé-donc essayer de jeûner les six jours consécutivement apparaît comme étant supérieur.

3. Combiner les intentions pour les jeûnes de rattrapage. Il est valide de combiner l’intention pour les jeûnes de rattrapage du Ramadan et du jeûne des six jours de Shawwal, bien qu’accomplir les deux séparément est meilleur en récompense.

4. La sagesse du jeûne de ces six jours. Parmi les bienfaits du jeûne des six jours de Shawwal il y a :

[i] Un signe d’acceptation. C’est un signe de l’acceptation du jeûne de Ramadan. C’est parce qu’un signe de l’acceptation d’Allah pour une bonne action est le succès dans l’accomplissement de bonnes actions, avec constance.

[ii] Une constance vis-à-vis de soi est bien aimée. Les actions les plus aimées pour Allah et le Messager (la paix et les bénédictions sur lui) sont celles qui sont régulières.

[iii] Signe de gratitude. Jeûner ces six jours est une expression de gratitude pour la récompense du jeûne qu’Allah garantie le jour de l’Aïd. Continuer le jeûne est un signe d’être, comme le dit le Prophète (qu’Allah le bénisse et lui accorde la paix) l’a décrit lui-même, ‘’un serviteur vraiment reconnaissant’’. La reconnaissance est la clé pour s’améliorer, et un moyen de sécuriser les biens et les bénédictions.

[iv] Signe d’un engagement à continuer. Jeûner ces six jours est un signe d’engagement pour continuer dans l’adoration et la soumission à Allah, volontairement et pas seulement par obligation.

5. Si vous êtes incapable de jeûner les six jours de Shawwal en raison d’une excuse valable, on peut mettre une ferme intention que si cette excuse n’existait pas on aurait jeûné. Si on est sincère et véridique dans l’intention, on aura -par La Grâce Divine- la pleine récompense de ces jours, parce que, ‘’ Les actions ne valent que par leurs intentions, et chacun selon son intention’’, comme le Prophète (qu’Allah le bénisse et lui accorde la paix) a expliqué [Muslim]. Les signes d’une intention véridique sont que si notre excuse est tombée, on se hâte de remplir l’action prévue.

[Ref: Ibn Rajab, Lata’if al-Ma`arif; Ibn Abidin, Radd al-Muhtar; Hamawi/Ibn Nujaym, Hashiyat al-Ashbah; Nawawi, al-Majmu` Sharh al-Muhadhdhab; et d’autres]
Et Allah seul donne le succès.

Faraz Rabbani