Est-ce que les époux divorcés doivent procéder à un partage égal des biens ?

Lorsqu’on demanda au Shaykh Farâz Ar Rabbânî Al Hanafî (qu’Allâh bénisse) si un homme divorçant de sa femme et possédant une maison devait obligatoirement la vendre et en partager la somme récoltée, il répondit :

« Au Nom d’Allâh, Ar Rahmân, Ar Rahîm.

Que Le Salut et La Paix d’Allâh soient sur Son Messager Muhammad, ainsi que sur sa famille, ses Compagnons et ceux qui l’ont suivi.

Allâh (qu’Il soit exalté) a affirmé l’indépendance financière à la fois des hommes et des femmes ; la propriété et la richesse de chacun est à eux et eux seuls, à moins qu’un transfert de propriété [ou de richesse] ait eu lieu. [Zarqâ – Al Madkhal].

Ainsi, sauf preuve que votre père a transféré une partie (ou la totalité) de la propriété de la maison à votre mère, elle ne semble pas avoir le droit à une partie du produit de la vente de la propriété.

Et c’est d’Allâh Seul que vient le succès.

Wa as salâm. »

Source : Spa.qibla.com.