A quel moment s’acquitter de l’aumône de la rupture ?

L’aumône de la rupture doit être versée à l’aube du jour de la Fête. L’aumône n’est pas du par celui qui mourrait avant l’aube ou pour celui qui naîtrait ou se convertirait après l’aube. Il est conseillé de payer l’aumône avant même la prière de la fête, après que l’aube se soit levée.Il est possible de la payer 1 ou 2 jours avant le jour de la fête ; certains ont même soutenus, qu’il était possible de la payer 10 jours avant la fête, à la mi-Ramadan, ou au début de Ramadan, ou même 1, 2 ou 10 ans avant le jour de la fête. L’obligation de verser l’aumône de la rupture n’est pas annulée du fait d’un retard de paiement, même prolongé, mais le retardataire se charge, se faisant d’un péché.